légion saint pierre gymnastique : site officiel du club de gymnastique de Brest - clubeo

31-08-2016_Au collège, les costauds concilient sport et études

OUEST-FRANCE Au collège, les costauds concilient sport et études Publié le 31/08/2016 à 01:54 Écouter
  • En haut, les nageurs, anciens et actuels, des Quatre-Moulins. En bas, le groupe des gymnastes.En haut, les nageurs, anciens et actuels, des Quatre-Moulins. En bas, le groupe des gymnastes. | 

Laurence GUILMO.

Spéciale rentrée. Les sections sportives scolaires permettent de mener de front les études et la pratique intensive d'une discipline. Exemple aux Quatre-Moulins en natation et en gymnastique.

Le collège des Quatre-Moulins compte une section natation depuis 1987, avec une trentaine d'élèves ; et gymnastique depuis 1995, avec une dizaine de jeunes. La nageuse Charlotte Bonnet y a été formée. Et Camille Trémaudant, championne de France de gym en 2014. Pour les intégrer, il faut être bon en sport... et à l'école ! « On veille à ce que les résultats scolaires soient compatibles avec une pratique sportive », précise Eric Salaün, principal.

Les emplois du temps sont aménagés. Une aide méthodologique est apportée. Un soutien scolaire peut être organisé. Mais le rythme est exigeant. Avec des entraînements tous les jours. Une douzaine d'heures par semaine, en plus des 26 heures de classe ! « Un sacré challenge », reconnaît Adeline Dupuy, professeure coordonnatrice. Un à deux élèves s'arrêtent par an.

Dans l'eau, à 6 h 45

Les nageurs s'entraînent avec le Centre nautique brestois, à la piscine de Recouvrance. Pour les 6e et 5e, c'est deux heures par jour à partir de 15 h 45. Amélie Rohan, 12 ans, en 6e, le reconnaît : « C'était un peu difficile au début. » À partir de la 4e, il faut se jeter à l'eau dès 6 h 45, pour une heure et demie supplémentaire ! Erin Quelennec, en 3e, l'affirme : « On s'habitue, on prend le rythme. »

Les gymnastes s'entraînent avec la Légion Saint-Pierre, avec Patrice Prigent, au gymnase de Beaumanoir. Trois heures, tous les jours, après 15 h 30 ; à la pause méridienne aussi, parfois, et deux samedis matin sur trois. Carolane Pennarun, en 4e, de Briec, s'est « habituée ». Une ancienne comme Charlotte Auffret, 17 ans, en garde de bons souvenirs. « On apprend à tenir un planning, à avoir confiance. »

De l'organisation

Quand font-ils leurs devoirs et apprennent-ils leurs leçons ? Eh bien ! Après le repas à la cantine, c'est étude surveillée de 12 h 45 à 13 h 30. « Le soir, on est claqué ! », indique Léan Cabon, 14 ans, brillante nageuse en pôle espoir France.

Le week-end, parfois, des compétitions peuvent les mener jusqu'à Sochaux, à 1 000 km de Brest, pour la natation ; ou à Combs-la-Ville, à 600 km, pour les gymnastes. Pour les élèves de l'internat, c'est parfois difficile. Clément Habasque, en 3e natation, habite à Névez. « C'est dur de ne pas rentrer chez soi de la semaine. »

Comment tout concilier ? Tous le disent : il faut être « passionné », et « être or-ga-ni-sé » ! Mais le résultat serait bénéfique. Solenn Woirin : « On se fixe des objectifs. Ça apporte une maturité et de l'autonomie. » Les résultats scolaires sont souvent bons. Le sport agirait comme « un stimulant de la réussite scolaire », selon le club de gym.

« Une deuxième famille »

Pour les familles, c'est un véritable engagement. Corinne Cabon, de La Forest-Landerneau, amène sa fille Léan tous les matins à la piscine pour 6 h 45 ! Laquelle n'a eu qu'une seule semaine de vacances, cet été, le championnat reprenant fin juillet. Pour Michèle Hall, mère d'Elisa, et présidente de la section gym de la Légion, ces enfants grandissent très vite et sont très « matures pour leur âge ». « On leur demande des performances. Il faut les accompagner quand ils sont stressés. » Marc Boutin, dont deux enfants ont fait la section natation, sourit : « Ce sont les parents qui fatiguent le plus vite. »

Les collégiens ont tous des moments de découragement. Tous ne finiront pas champions. Heureusement, il y a la famille et les amis. Et, les collègues de la section. Clément Habasque, en natation, l'affirme : « On se soutient. On est une équipe. C'est comme une deuxième famille. »

INFOS IMPORTANTES...

Le club récolte les journaux de toutes sortes afin de les recycler. Chaque mois, la société CELLAOUATE vient vider les containers. Prochain passage 22 novembre.

Vous avez encore plus d'un mois pour garder et récolter auprès de vos voisins, familles ou autres tous les journaux possibles (pas de papier glacé donc pas de pub ni magasines!)

Ne jetez plus vos journaux et venez les déposer au club (local gym) au 3 route des 4 pompes (derrière l'église de St pierre) le samedi et le mercredi matin de 10h30 à 12h ou le samedi de 13h30 à 14h30.

Récolte du 18 octobre : 1.626 Tonnes! 

Total cumulé de la saison 2017-2018 : 1.626 T

Objectif de la saison 2017-2018 : 21 Tonnes

Merci

Le club récupère aussi la ferraille.

Pour les encombrants, veuillez nous contacter par ce site.

 

Aucun événement